La mythologie grecque

 

 

La deuxième partie du dico mythologique rassemble d'autres noms de la mythologie grecque que l'on ne voit pas directement dans la série mais dont les légendes ont traversé les siècles.

"On donne le nom de mythologie, aux récits merveilleux et légendes qui ont eut cours entre le IXème siècle avant J.C. jusqu'au IVème siècle après J.C."

Apollon

Janus

Priam

Charon

Jason

Prométhée
 
Chiron

Œdipe

Sirènes
 
 
Héphaïstos

Olympe

Thoas

 
 
Héraclès

Persée

Troie
 
 
Ithaque
Poséidon
 
       

Tous ces renseignements sont tirés :
    - Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine de Pierre GRIMAL, Presse universitaires de France
    - La mythologie grecque de Pierre GRIMAL, Collection Que sais-je / PUF


 

 

 Apollon 
Dieu - Fils de Léto et Zeus

Zeus engendra avec Léto, fille des titans Coeos et Phoebé, deux jumeaux: Apollon et Artémis. Apollon est le dieu du soleil, de la lumière, de la musique et de la poésie (de l'art en général) et protège les artistes. Il est honoré à Delphes, ville qui adorait auparavant l'énorme serpent Python qu'Apollon tua d'une flèche (soit parce qu'il l'empêchait d'instaurer son culte, soit parce qu'il avait persécuté sa mère Léto lors de sa grossesse); la ville (qui s'appelait Pytho) prit alors le nom de Delphes et Apollon y instaura son culte et continua à rendre ses oracles que Python avait inventés (par l'intermédiaire de la Pythie: femme en transe, probablement soit envoûtée par les vapeurs sortant de terre par le trou au-dessus duquel elle était assise sur un haut trépied, soit droguée par une boisson, le kukeôn, administrée par les prêtres qui interprétaient ses réponses incohérentes aux questions des clients qui venaient nombreux). Pour célébrer sa victoire sur Python, Apollon instaura les Jeux Pythiques. Ses emblèmes sont le laurier et la lyre. Plus beau des dieux, il séduisit de nombreuses nymphes: Daphnée, Clytia, Leucothoé, et l'hyade Coronis. Il engendra Asclépios, dieu de la médecine (et père d'Hygieïa, la Santé) qui est représenté avec un caducée: bâton autour duquel s'enroulent deux serpents (aujourd'hui symbole de la médecine et de la pharmacie). Mais lorsqu'il utilisa son art pour ressusciter les morts, Hadès se plaignit à Zeus qui foudroya Asclépios. Apollon, pour se venger, tua les cyclopes ouraniens qui fabriquaient les foudres de Zeus et fut pour cela provisoirement exilé sur Terre.Retour en haut

 

 

 Charon 
Monstre - Fils d'Erèbe et de la Nuit

Il a pour fonction de passer uniquement les âmes des morts (les vivants ne peuvent le faire) à travers les marais de l'Archéron, sur l'autre rive du fleuve des morts, le Styx.
En paiement, les morts doivent donner une obole (c'est pour cela qu'on avait coutume de placer une pièce de monnaie dans la bouche des cadavres au moment où on les ensevelissait).
Il dirige la barque mais ne rame pas et ce sont les âmes elles-mêmes qui le font !! rameurs, rameuses ... on vous ment .. on vous spolie !!
Héraclès pu accéder au royaume des morts en assenant au passeur quelques coups de poing (suite à quoi, Charon écopa d'une suspension d'un an du royaume des morts ... ça rigole pas, même pas de carton jaune !).Retour en haut

 

 

 Chiron 
Monstre - Fils de Cronos et Philyra

Appartenant à la même génération de Dieux que Zeus et les Olympiens, son père Cronos était sous la forme d'un cheval pour l'engendrer, d'où sa nature de centaure. Né immortel et vivant sur le mont Pélion, il était très amis des hommes, sage et bienfaisant. Il éleva Achille, Jason, Asclépios : son enseignement comportait la musique, la chasse, l'art de la guerre, la morale et la médecine (chirurgie).

Lors du massacre des centaures, Chiron était au côté d'Héraclès qui le blessa accidentellement avec une flèche, trempée dans le sang de l'Hydre. Comme sa blessure était inguérissable et qu'il voulait mourir, il échangeât son immortalité contre la mortalité de Prométhée afin de trouver le repos éternel.Retour en haut

 

 

 Héphaïstos 
Dieu - Fils de Zeus et Héra

Dieu du feu et de la métallurgie, il est le maître des forgerons.

Tout petit déjà, il subit un triste sort : Héra, honteuse d'avoir un fils aussi laid, difforme et boiteux le saisit et le balança du haut de l'Olympe. Heureusement, Héphaïstos survécu à la chute et atterrit dans l'Océan. Il fut récupéré par la déesse Thétys et s'installa dans une grotte sous-marine pour y monter sa première forge.

Pour se venger de sa mère, il fabriqua secrètement un trône d'or dans lequel des chaînes enserraient quiconque s'y asseyait. Il l'envoya à sa mère, Héra, qui fût ainsi prisonnière.
Personne ne connaissant le secret, les Dieux durent rappeler Héphaïstos dans l'Olympe pour délivrer Héra. Mais celui-ci refusa. Dionysos l'enivra et lui fit avouer le secret du mécanisme.

Il resta dans l'Olympe et il parfit son art : ses talents lui permirent de fabriquer la ceinture d'Aphrodite, le char d'Hélios, le palais des Dieux et le Trident de Poséidon avec les Cyclopes

Bien que disgracieux, il eût des femmes d'une très grande beauté : Charis, la grâce par excellence ; Aglaé et surtout Aphrodite.
Cette dernière ne tarda pas à le tromper avec Arès. Hélios, les dénonça si bien qu'Héphaïstos prépara un filet invisible autour du lit de sa femme. Quand elle vint y retrouver son amour illégitime, le filet se referma. Héphaïstos convoqua alors tous les autres Dieux au spectacle (un précurseur des reality-shows !).

Voulant se réconcilier avec sa mère, il décida de parler avec ses parents. Une violente dispute au sujet d'Héraclès, qu'Héra prenait un malin plaisir à tourmenter (elle fut la cause de ses 12 travaux) s'en suivit. Il prit le parti de sa mère. Zeus, furieux, le saisit par la jambe et re belote ... chute libre sans parachute depuis l'Olympe !
Héphaïstos tomba pendant près d'une journée et s'abattit le soir sur l'île de Lemnos, à demi-mort. Il devint leur protecteur et leur enseigna l'art de travailler les métaux.Retour en haut

 

 

 Héraclès 
Demi Dieu - Fils de Zeus et d'Alcmème

Ze star de la mythologie grecque avec Ulysse !! Commençons pas le commencement

Alors qu'Amphitryon, le véritable mari d'Alcmème était en fuite, Zeus se substitua à lui et au cours d'une nuit qui dura 3 fois plus qu'une nuit ordinaire ( ... whaouh !!), il l'enfanta. De son vrai nom Alcide ("force physique"), il s'attira très tôt les foudres (...ahaha) d'Héra, la femme de Zeus : à 8 mois, elle voulut le tuer mais le petit Alcide étouffa les serpents qu'elle lui avait envoyé. A 18 ans il tua le lion de Cithéron qui ravageait les troupeau du roi Thespios.

Toujours jalouse de ses exploits Héra le rendit fou. Il commença à attaquer son neveu Ioloas, qui échappa de peu à sa fureur. Puis Alcide assassina ses propres enfants qu'il avait eut avec Mégara. Lorsqu'il reprit ses esprits et réalisa ce qu'il avait fait, il partit pour Delphes pour se purifier. La Pythie lui annonça qu'il devait se renommer Héraclès ("la gloire d'Héra") en pénitence et se mettre au service d'Eurysthée, son cousin et roi d'Argos.
Celui -ci lui imposa les fameux 12 travaux à Héraclès (qui était alors son esclave). Conduit par son neveu Ioloas, il partit réaliser ses épreuves, équipé de l'arc d'Apollon et de sa massue taillée dans l'olivier :

  1. vaincre le lion invulnérable de Némée (frère du Sphinx de Thèbes), qui ravageait la ville de Némée et dévorait les habitants des alentours : après avoir utilisé en vain son arc, sa massue et son épée; Héraclès l'étouffa et récupéra sa peau qui ne pouvait être étamé ni par le fer, ni par le feu.

  2. combattre l'hydre de Lerne, serpent à plusieurs têtes (6 à 100) qui repoussaient aussitôt coupées, sauf celle du milieu qui était immortelle : aidé par son cousin Ioloas, Héraclès trancha et brûla les extrémités des têtes afin de les empêcher de repousser. Il coupa, enterra la dernière tête et trempa ses flèches dans le sang empoisonné de la créature.

    (Petite anecdote : lors de son combat, l'Hydre fut aidé par un crabe géant qui blessa Héraclès au pied. Celui-ci furieux écrasa la bête. Et pour récompenser le crabe, Héra le plaça dans l'un des 12 signes du Zodiaque).

  3. ramener vivant le sanglier vivant sur le mont Erymanthe. Héraclès le chassa dans la neige, l'épuisa et put ainsi le capturer. Juste après il rejoignit pour un court moment Jason et les argonautes

  4. capturer la biche de Cérynie : plus grosse qu'un taureau, elle portait des bois dorés et des sabots d'airain. Très rapide, Héraclès ne voulant pas user de sa force, la poursuivit sans relâche pendant un an. A la fin, il la paralysa avec une flèche et put l'attraper.

  5. éliminer les oiseaux du lac Stymphale : ces volatiles, aux plumes acérées en acier, s'étaient fortement multipliés autour du lac, tuaient les habitants et ravageaient les récoltes. La difficulté consistait à les faire sortir de leur bois touffu car le marais qui l'entourait n'était pas assez ferme pour supporter le poids du héros et pas assez liquide pour y faire naviguer une barque. Utilisant des castagnettes (ou une crécelle) de bronze (cadeau d'Athéna fabriqué par d'Héphaïstos), il effraya les volatiles et put les exterminer grâce à son arc.

  6. nettoyer les écuries du roi Augias en une seule journée : fils d'Hélios, le roi Augias possédait de nombreuses écuries dont il négligeait l'entretien (empêchant ainsi la fertilisation du sol et le vouant à la stérilité). Eurysthée, qui voulait humilier le héros, le chargea de les nettoyer. En un jour, Héraclès réussit ce tour de force en déviant les cours des 2 fleuves l'Aphée et le Pénée. Augias refusa de versé le salaire promis à Héraclès, si bien que celui-ci furieux revint quelques temps plus tard à Elis, tua Augias et pilla son royaume.

A partir de la 7ème épreuve, les aventures se dérouleront hors du Péloponnèse, élargissant ainsi le mythe d'Héraclès à toute la Grèce.

  1. ramener vivant le taureau de Crète : cet être miraculeux sortit de la mer, charma Minos, roi de Crète, par sa beauté. Refusant de l'offrir en sacrifice à Poséidon, le Dieu des océans rendit l'animal complètement fou, si bien que le taureau ravageait l'île (c'est ce même taureau qui engendra le Minotaure) en soufflant du feu de son naseau.
    Héraclès le captura et revint en Grèce à la nage avec l'animal sur le dos. Eurysthée voulut l'offrir en sacrifice à Héra qui refusa. De nouveau libre, le Taureau sera capturé plus tard par Thésée pour l'offrir en sacrifice à Athéna.

  2. nourrir les terribles juments de Diomède : habitant en Thrace, ces juments se nourrissaient uniquement de chair humaine. La légende veut qu'Héraclès vola les monstres à Diomède, les ramena mais fut attaqué en chemins par le roi et son peuples, les Bistonniens.
    Après une rude bataille, il put défaire ses assaillants et donna Diomède lui-même en repas à ses propres juments, afin de les apaiser et de les ramener à Mycènes.

  3. obtenir la ceinture de la reine Hippolyté, reine des Amazones : le fille d'Eurysthée désirait obtenir cette ceinture (en or et ayant appartenu à Arès) qui symbolisait le pouvoir qu'Hippolyté avait sur son peuple. Héraclès obtint les faveurs de la reine des Amazones. Mais Héra, sous les traits d'une Amazone provoqua une bataille entre Héraclès et les Amazones. Le héros, pensant avoir été trahie par Hippolyté, la tua et massacra toutes les Amazones.

  4. réussir à trouver les bœufs de Géryon : fils de Chrysaor et descendant de la Gorgone Méduse, Géryon possédait de nombreux troupeaux sur l'île d'Erythie, située en extrême Occident. La difficulté était de franchir l'océan. Utilisant la Coupe d'Helios (où s'embarquait le soleil, chaque soir, pour disparaître en Orient), Héraclès parvint au pays de Géryon, massacra le berger Eurytion ainsi que son chien Orthos et ramena le troupeau.
    Le retour d'Héraclès donna lieu à de nombreuses aventures expliquant quelques particularités géographiques : comme les colonnes d'Hercule dans le détroit de Gibraltar, la plaine pierreuse de la Crau (entre Arles et Marseille ou "pays des Ligures") ...

Héraclès s'était acquitté des 10 travaux imposés par Eurysthée en 8 ans. Mais ce dernier refusa de comptabiliser le combat contre l'hydre de Lerne (car Ioloas l'avait aidé ) et le nettoyage des écuries d'Augias (car le héros avait demandé un salaire). Il imposa donc 2 nouvelles épreuves :

  1. trouver les Pommes d'or des Jardins des Hespérides : le premier soucis d'Héraclès était de trouver le chemin des Hespérides. Seul Nérée pouvait le renseigner. Les nymphes (filles de Zeus et de Thémis) conduisirent Héraclès jusqu'au dieu (qui prenait toutes sortes de formes), l'enchaîna et obtint l'itinéraire à suivre.
    En chemin, Héraclès délivra Prométhée, enchaîné sur le Caucase, et dont le foie était dévoré par un aigle. En remerciement, Prométhée lui apprit qu'il devrait faire cueillir les pommes par Atlas. Héraclès tua le serpent-gardien Ladon et soulageant Atlas de sa tâche quelques instant lui demanda d'aller cueillir les pommes pour lui. Puis prétextant de vouloir mettre un coussin sur son épaule pour continuer à porter la sphère céleste, il demanda à Atlas de reprendre sa place un bref instant. Le géant s'exécutait et Héraclès ramassant le pommes lui fit un petit salut ironique ... pas futé !! voir Atlas.

    (Petite anecdote : Héra pleura la perte du serpent Ladon et en guise d'hommage le plaça dans le ciel sous la forme de la constellation du Dragon).

  2. ramener Cerbère des Enfers : Eurysthée souhaitant se débarrasser une fois pour toute du héros l'envoya aux enfers.
    Héraclès passa le Styx (Charon le faisant passer gratuitement => il passa 1 an enchaîné pour ça), puis combattit Hadès lui-même à l'entrée du royaume et le blessa. Le maître des enfers lui donna la permission d'emporter Cerbère s'il n'utilisait pas d'armes.
    En continuant son chemin, il y rencontra le fantôme Méléagre (qui conta d'une manière fort émouvante, la fin du héros si bien qu'Héraclès lui jura d'épouser sa fille, Déjanire), Thésée (enchaîné par Hadès car il voulait enlever Perséphone) et bien d'autres.Hadès lui permit de ramener Cerbère, à condition de le vaincre sans armes. Héraclès l'étouffa et le ramena sur la terre ferme. Eurysthée eut si peur en voyant le molosse, qu'Héraclès le rendit à Hadès.

Héraclès vécut encore bien des aventures ... il mourut dans d'atroces souffrances : une tunique empoisonnée par sa femme Déjanire trompée par Nessos (centaure survivant du massacre perpétré par Héraclès lors de son 1er travail), lui brûla la peau. Il tenta de se suicider et sa femme ne pouvant plus supporter la douleur de son mari, en fit de même. Mais pendant que le bûcher brûlait, un coup de tonnerre retentit et le héros fut enlevé au ciel où il fut admis dans l'Olympe.Retour en haut

 

 

 

 Jason et les Argonautes 
Héros - Fils d'Aeson et Alcimédé

Son père, Aeson,  fût chassé du royaume d'Iolcos par Pélias, frère d'Aeson. Élevé par le centaure Chiron (où il apprit la médecine), il décida à sa majorité de reconquérir son royaume d'Iolcos. Jason était vêtu de peaux de panthères, une lance dans chaque main et le pied gauche nu (parce qu'il avait perdu sa sandale en faisant traverser une rivière à une vieille femme, qui n'était autre qu'Héra qui voulait se venger de Pélias qui négligeait son culte).

Son oncle Pélias ne le reconnut pas mais en eut peur, car un oracle lui avait conseillé "de se méfier de l'homme qui n'aurait qu'une chaussure". Réclamant le pouvoir qui lui appartenait légitiment, Pélias imposa à Jason une épreuve irréalisable : rapporter la toison d'or du bélier consacré par Aeétès, roi de Colchos, pour Arès et protégée par un dragon.

Avec Ulysse et Héraclès, le mythe des Argonautes est une des légendes les plus intéressante :

Jason s'allia avec Argos et, sur l'avis d'Athéna, construisirent le navire Argo ("rapide"), qui l'emmènerait avec ses compagnons en Colchide. L'équipage était composé de :

   - Argos, le constructeur du bateau,
   - Héraclès, le même qui accomplit les 12 travaux,
   - Orphée, le musicien Thrace, qui donnait la cadence aux rameurs
   - Calaïs et Zétès, descendants d'Éole
   - Tiphys, le navigateur, qui avait reçu ce don d'Athéna,
   -
50 rameurs, plusieurs devins,
   - Castor et Pollux, et bien d'autres encore .

La première escale fût l'île de Lemnos, où tous les hommes avaient été tués par les Lemniennes. Leur reine Hypsipyle accueillit Jason qui avait la faveur des Dieux. Les Argonautes s'unirent à elles et repeuplèrent l'île.

Puis, les héros arrivèrent sur l'île de Cyzique, où le roi Cyzicos les reçu avec une grand hospitalité. Le lendemain soir, ils quittèrent l'île mais des vents contraire les ramenèrent pendant la nuit sur l'île de Cyzicos. Les habitants les prirent alors pour des pirates et une bataille sanglante fit rage, si bien que Jason transperça de sa lance le roi Cyzicos. Le soleil revenu, les 2 camps s'aperçurent de leur méprise et de magnifiques funérailles en l'honneur du roi furent célébrées.

L'étape suivante les conduisit du côté de Mysie : Héraclès avait ramé si fort qu'il brisa son aviron, il profita donc de la halte à la recherche d'un arbre pour en fabriquer un nouveau. Hylas, un jeune Argonaute, le suivit et se noya dans une fontaine, charmé par les nymphes. entendant les cris d'Hylas, Héraclès et Polyphème (un autre Argonaute) le cherchèrent toute la nuit, si bien que le bateau dût partir sans eux : Héraclès continua ses exploits seul (ses aventures et notamment les 12 travaux) et Polyphème fonda la ville de Cios.

Une courte escale dans le royaume du roi Amycos qui défiait tous les visiteurs à la lutte et tuait les perdants. Pollux, fils de Zeus et plus grand lutteur de Grèce, releva le défi et le tua.

Accostant les côtes de Thrace, ils arrivèrent dans la ville de Phinée, fils de Poséidon et devin aveugle que les Dieux avait infligé d'une malédiction : chaque fois que l'on partageait un repas avec lui, les Harpyes (monstres mi-femmes, mi-oiseaux) volaient le repas. Les Argonautes demandèrent à Phinée quel serait l'issue de leur voyage : celui-ci accepta en échange qu'on le libère de la malédiction. Ils l'invitèrent à leur table et quand les monstres arrivèrent, Calaïs et Zétès (qui étaient ailés ... normal pour des descendants du Dieu des vents) les poursuivirent jusqu'à épuisement, leur faisant promettre par le Styx de ne plus importuner le devin. Enfin délivré, Phinée leur apprit qu'ils devaient faire précéder leur bateau par un pigeon afin de traverser les Cyanées ("les Roches Bleues") ou Symplégades ("les rochers qui se heurtent"), qui avaient la fâcheuses tendance à s'ouvrir et se refermer lors du passage des navires. Arrivant sur place, les héros lâchèrent une colombe qui put passer sans encombre, sauf quelques plumes de la queue. L'Argo s'engagea à son tour et réussit la traversée ... sauf la poupe qui fût légèrement endommagée, comme l'avait été la queue de la colombe.

Après avoir longé le Caucase, ils parvinrent enfin en Colchide. Le roi Aeétès leur promit la Toison d'Or, à une condition : Jason devait dompter seul les 2 taureaux aux sabots d'airain, qui soufflaient le feu par les naseaux (présents d'Héphaïstos à Aeétès), puis labourer un champ et semer les dents d'un dragon, en une seule journée !!
Ne sachant comment faire, Jason reçut l'aide de Médée, fille du roi Aeétès : elle lui donna un baume magique; rendant invulnérable au feu et au fer. De plus, elle lui révéla que les dents donneraient naissance à une armée d'hommes qui chercheraient à tuer le héros. Ainsi prémuni, Jason réussit à mettre les taureaux sous le joug, labourer le champs et sema les dents de dragon. Puis il se dissimula au loin et jeta quelques pierres au milieu des hommes sortis du champs. Ils se mirent à s'entretuer et profitant de leur inattention, il les massacra.

Aeétès ne tint pas parole et essaya de brûler le bateau Argo. Mais Jason s'était déjà emparé de la Toison (les sortilèges de Médée avaient endormi le dragon qui montait la garde) et s'était enfuit avec Médée et ses compagnons. Fou de rage, Aeétès se lança a leur poursuite. Médée, qui avait tout prévu, tua son petit frère Apsyrtos et en sema les membres sur leur route, forçant Aeétès à les récupérer et perdre leur trace.

Sur leur chemin du retour, ils durent se faire purifier par Circé. Puis, ils traversèrent la mer des Sirènes, où Orphée chanta une mélodie si belle que les marins n'entendirent pas les chants maléfiques.
Les Argonautes passèrent ensuite Charybde
et Scylla. En Crète il rencontrèrent l'invincible géant Talos, robot gigantesque (présent d'Héphaïstos pour Minos), qui était invincible sauf au niveau de sa cheville.

Ils rentrèrent enfin à Iolcos, ayant accomplit leur périple en 4 mois et ramenant la toison d'or. Jason conduisit l'Argo à Corinthe, où il le consacra en ex-voto.
Puis il tua son oncle Pélias avec l'aide de Médée qu'il épousa. Plus tard, Jason voulu épouser une autre femme, si bien que Médée furieuse massacra sa rivale et ses enfants avant de se donner la mort.

Selon la légende, il vieillit seul et le cœur emplit de tristesse. Une autre légende raconte qu'il passait son temps à Corynthe, à rêver à sa gloire passée à l'ombre de son vieux bateau. Et un jour la proue se détacha le tuant sur le coup.Retour en haut

 

 

 Œdipe 
Héros -
Fils de Laoïs et Epicasté (ou Jocaste)

Héros d'une des légendes les plus célèbres de la littérature grecque.
A sa naissance il est marqué d'une terrible malédiction. L'Oracle aurait déclaré que l'enfant porté par Jocaste, tuerait son père, épouserait sa propre mère et serait la cause d'une suite d'épouvantables malheurs.

Pour éviter l'accomplissement de l'Oracle, Laïos perça les chevilles de son enfant pour les attacher d'une courroie (d'où le nom d'Œdipe = Pied enflés) et l'abandonna. L'enfant fût récupéré par des bergers corinthiens et fût porté au roi Polybos, sans enfant et désireux d'en avoir un, qui l'éleva avec sa femme Périboea.

Plus tard Œdipe parti interroger l'Oracle de Delphes, afin de démentir les rumeurs d'adoption qui couraient sur lui. En chemin il rencontra, sans le savoir, son vrai père Laïos qui tua son cheval car ce dernier ne lui cédait pas assez rapidement le chemin ! Furieux, Œdipe le tua. La première prédiction de l'Oracle fut ainsi accompli !!

En arrivant à Thèbes, il rencontra le Sphinx, monstre moitié femme et moitié lion, qui dévorait tout ceux qui ne savaient pas répondre à ses énigmes.
Mais
Œdipe, réussit à résoudre l'énigme du monstre. Défait, le Sphinx se jeta du haut du rocher où elle était perché. Les Thébains, en signe de reconnaissance lui donnèrent le siège du royaume et Œdipe devint l'époux de la reine Jocaste, sa propre mère, réalisant ainsi sans le savoir la deuxième prédiction de l'Oracle.

De cette union incestueuse, naquirent 2 garçons et 2 filles, qui connurent tous des destinées tragiques :
    - Eteocle et Polynice : respectivement rois de Thèbes et d'Argos, ils chassèrent leur père puis leur jalousie mutuelle les poussèrent à s'entretuer.

    - Antigone et Ismère furent emmurées vivantes par leur oncle Créon, dans les sous-terrains de Thèbes pour avoir offert une sépulture à leur frère Polynice. Elle se suicidèrent.

Quelques années plus tard, la peste s'abattit sur Thèbes, et l'Oracle répondit : "Il faut expulser le meurtrier de feu le roi Laïos de Thèbes". Œdipe, toujours ignorant de la situation, prononça un malédiction implacable contre ce meurtrier ... qui n'était autre que lui-même !!!

Bientôt les révélations embarrassées du devin Tirésias permirent au héros de comprendre ce qui se tramait. Jocaste se pendit pour éviter la honte et Œdipe se creva les yeux. Chassé de Thèbes, il erra en mendiant dans les villages avoisinants accompagné de sa fille Antigone.
A la fin de sa vie il trouva asile chez Thésée qui lui accorda une sépulture au malheureux car il était dit que le tombeau d'Œdipe serait un gage de victoire pour le peuple athénien à la fin de la guerre de Troie.Retour en haut

 

 

 Olympe 
Lieu mythique

L'Olympe est la résidence des dieux.
Suite à la bataille entre Cronos, accompagné des Titans, contre ses propres enfants (
Zeus, Poséidon et Hadès entre autres ...), le mont Olympe fut choisit comme demeure par les dieux vainqueurs :.
Depuis cette victoire, ils prendront le nom de dieux Olympiens.

A l'entrée de l'Olympe se trouve une énomre énorme grille compasée de nuages et gardée par les Saisons. L'intérieur est sompteux : les dieux y festoient, boivent le nectar et l'ambroisie, écoutent Apollon jouant de la lyre, accompagné au chant par les Muses et à la danse par les Grâces ... bref le bonheur !

En réalité le mont Olympe est une réelle montagne de Grèce qui culmine à 2917m, située au nord-est de la Thessalie et de la Macédoine, en faisant par la même occasion le point culminant du pays.Retour en haut

 

 

 

 Persée 
Héros - Fils de Danaé et Zeus

Très bientôt ...Retour en haut

Tous copyrights © 1981 DIC-TMS-FR3 / Saban. Le contenu de ce site est régit par le code de la propriété intellectuelle