Ze site cliquez sur le logo
pour revenir au sommaire
des coulisses de la série

 

 

Nouveau 2- 10ème Planète
Lionel LEROY
- [ 1 2 ]

Ulysse 31 est resté gravé dans les mémoires à travers la chanson du générique.
Nous avons rencontré son interprète, Lionel LEROY, qui est à l'origine de nombreux autres thèmes faisant désormais partie de notre patrimoine télévisuel comme l'indique l'encadré ci dessous.

---

Mais celui qui n'était présent sur le générique de fin d'Ulysse 31 que sous le prénom Lionel n'est pas uniquement l'interprète des chansons Starsky et Hutch ou Pour l'amour du risque, il est avant tout chanteur et a signé des succès de variété bien éloignés des dessins animés de notre enfance comme Chacun fait ce qui luio plait, l'un des tubes de 1982

Dixième Planète : Qeul souvenir gardez-vous d'Ulysse 31 ?

Lionel LEROY : Ulysse 31, c'était vachement bien. Il y avait un vrai concept, c'était bien trouvé. Je me souviens qu'il n'y avait l'équipe de Jean CHALOPIN (le papa d'Ulysse), Haïm SABAN et Jean Bernanrd HEBEY. J'avais la pêche. Ça m'avait vraiment éclaté de faire ça !

DP : Comment êtes-vous venu à enregistrer une pléthore de générique des dessins animés et de séries TV ?

LL : J'ai commencé comme choriste. En fait, je faisais des choeurs pour Shuki (ndlr : qui n'est autre que Shuki LEVY, auteur-compositieur-interprète pour Saban Records dans les années 80) et Aviva, des chansons pour Dave et pour Lenorman. Et je ne sais d'ailleurs toujours pas lire la musique. L'apprentissage vient surtout sur le tas. Comme la plupart des collègues de ma génération, j'ai appris en écoutant les disques américains, anglais ou français de gens qui me plaisaient et j'essayais de retracer un peu ça.

 

Un jour il y a eu un casting sur les années 60 organisé par le studio Condorcet. J'ai été choisi. C'était un grand moment ... Suite à ce casting Haïm Saban a décidé de me faire signer un album. Ensuite il m'a amené à Los Angeles. Là, j'ai rencontré Noam et les autres. La première personne qui m'a fait faire des choeurs était Jean Pierre SAVELLI (ndlr : chanteur d'X-or et de Il était une fois l'espace mais également Peter de Peter et Sloane). J'ai vécu là-bas et j'ai appris mon métier de compositeur, de musicien. J'avais très envie de faire de la musique. C'était assez large et continué comme ça.

DP : Comment se fait-il que vous ayez pris un pseudonyme ?

LL : Certes je ne me reconnais pas en Lionel LEROY (ndlr : en effet il s'appelle en réalité Yves MARTIN). Celà dit, bien que cette décision n'était pas de mon ressort, je n'ai rien fait contre non plus. Ce sont les producteurs qui ont choisi Lionel LEROY, comme ils auraient pu choisir Bob TIMPAR ou n'importe quoi. Lionel LEROY devait mieux "sonner" (ndlr : c'est une pratique courante dans le showbuziness). Pour la chanson inspirée du générique télé de Wonder Woman, ils ont même choisi de m'appeler Eric LANG.

DP : Quelles ont été vos autres activités musicales pendant et après la période Saban Records ?

LL : En 1981 j'ai enregistré Femme Musique. Ensuite j'ai fait un album chez Polydor qui s'appelait Alboum . Puis un single qui est sorti, nommé Cité de malheur. En 1982, j'ai fait la réalisation et les arrangmeents de Chacun fait ce qui lui plait.

Discographie

Goldorak 82 et l'aventure continue 4ème générique de début
La justice de Goldorak 4ème générique de fin
Robot Chanson déclinée de Goldorak
La ballade d'Actarus Chanson déclinée de Goldorak
Ulysse 1er générique de début
Ulysse 31 1er générique de fin
Thémis Chanson déclinée d'Ulysse 31
Nono Clip décliné sur Ulysse 31 par Nono
J'fais du bruit Chanson déclinée sur Ulysse 31 par Nono
J'mange des clous Chanson déclinée sur Ulysse 31 par Nono
Chanson pour Nanette Chanson déclinée sur Ulysse 31 par Nono
Le Mundial à la manière de Nono Chanson déclinée sur Ulysse 31 par Nono
Starsky et Hutch Générique
Pour l'amour du risque Générique
Barrières Générique
Femme du ciel version française de Wonder Woman
Monsieur Merlin Générique
Bomber X Générique
Dare Dare Motus Générique
Toffsy et l'herbe musicale Générique
Le secret des Sélénites Générique
Gilles et Julie Générique

Plus tard j'ai collaboré avec Gérard PRESGURVIC sur l'album Détective où je faisais les arrangements et quelques chansons. Un autre single a vu le jour en 1984 : Comme dit Lionel Richie suivi de Complètement fou. On ne peut pas parler de grands succès mais de succès d'estime globalement.

Depuis cette époque je réalise des albums en tant que "Producer" comme ils disent aux States - réalisateur pour ce qui est du terme français sans vouloir jouer les chauvins

Interview réalisée par Rui Pascoal
Tiré du magazine 10ème Planète n°15 - Février Mars 2002

Retour en haut

Tous copyrights © 1981 DIC-TMS-FR3 / Saban. Le contenu de ce site est régit par le code de la propriété intellectuelle