Ze site cliquez sur le logo
pour revenir au sommaire
des coulisses de la série

 

 

5- Interview Mangas
Bernard DEYRIÈS - [
1 2 3 4 5 6 ]

Voici une interview de Bernard Deyriès (durée 4' 48"), lors du Cartoonist 2000. Cette interview retrace le parcours de cet homme qui a sur faire rêver des générations entières en passant bien sur par Ulysse 31, puis les Mystérieuses cités d'Or, les Minipouss ou encore inspecteur Gadget.

ATTENTION : le format mpg et mp3 ont été retirés sur demande de l'auteur (appartenant à AB production ...eux c'est les méchants)

 

Bernard Deyriès est un grand nom de l'animation : il a réalisé dans les années 80 des séries populaires comme Cités d'Or et Ulysse 31

Bernard Deyriès : J'ai commencé comme dessinateur dans la publicité, et puis j'ai rencontré Jean CHALOPIN. Depuis longtemps je rêvais de faire des dessins animés, et il m'a demandé si je voulais ouvrir un studio avec lui. Voilà comment on s'est installés dans notre studio de Tours.

Un jour nous est venue l'idée d'Ulysse 31, et ça a plu à France 3. CHALOPIN s'est alors demandé où trouver l'outil de production... Il est allé avec René Borg au Japon voir TMS et son président M. Fujioka. Celui-ci a beaucoup aimé l'idée de travailler en coproduction avec des étrangers. C'est ainsi qu'Ulysse, notre première grande série, est née. Etant donné que c'était une coproduction à 51% française et 49% japonaise, il y avait au début un co-réalisateur japonais, M. Naga Hama, qui travaillait avec moi, mais il est malheureusement mort après le premier épisode.
Par la suite les japonais m'ont proposé de continuer la série seul, sans chief director japonais, c'est pourquoi je peux vous dire qu'ils ont apprécié notre collaboration.

Nous avons ensuite coproduit une autre série franco japonaise : les Cités d'Or, et puis après avoir obtenu l'outil de fabrication, Jean CHALOPIN a cherché le marché. Le marché français avec ses trois chaînes était très réduit: il n'y avait d'ouvertures que pour deux ou trois séries par an seulement. Jean CHALOPIN ne s'est pas dégonflé, il est allé aux États-Unis, et s'est adressé aux networks. ABC avait un projet qui s'appelait les Minipouss, et Jean leur a raconté les Minipouss comme jamais ils ne les avaient imaginés.

Voilà comment nous sommes partis aux États-Unis. Parallèlement à ça il y avait aussi un projet intitulé Inspecteur Gadget, qui a commencé avec les syndications. Petit à petit on s'est fait connaître: la première année on a produit les Minipouss et Inspecteur Gadget, et l'année d'après tous les networks venaient nous voir.

En 1985, l'univers fantastique de Jayce arrive en France,'engouement des fans est immédiat

BD : Jayce, c'était une demande de Mattel qui, bizarrement, avait fait des jouets avec uniquement les Monstro-plantes: ils nous ont montré les jouets et nous ont demandé de faire une série avec ça. On trouvait que c'était un peu juste: des monstres qui se battaient entre eux sur une planète, sans héros positif. On en a discuté avec Jean et on a repris un thème qui nous est cher: la recherche du père. Voilà comment Jayce et les Conquérants de l'Univers (sic) est né, avec Jayce qui recherche son père dans un univers opprimé par les Monstro-plantes. La série n'a pas de fin, quelquefois on a l'impression que tout va bien se terminer, mais les Monstro-plantes sont toujours là.

On parle d'une suite aux Cités d'Or : info ou intox?

BD : Pour l'instant il y a seulement des discussions à ce sujet. CHALOPIN a commencé à écrire quelques lignes, on a aussi montré quelques dessins à une chaîne française qui est favorable, et les japonais eux aussi y travaillent, mais on n'en est pas plus loin. En production, tant que les contrats ne sont pas signés, la série n'existe pas.

Très connus des fans de manga (sic), Bernard Deyriès a pu rencontrer son public au festival Cartoonist

BD : Je ne pensais pas qu'il y avait autant de jeunes qui étaient restés fidèles à toutes les séries qu'on a faites. Ce qui est bien c'est que pour la première fois on voit notre public, c'est très chaleureux, émouvant. Très émouvant.

Interview tirée de la chaîne Mangas

Cette interview est tirée du site top-méga-giga-trop-fort
de Gwenaël LONGO des Mystérieuses Cités d'Or

Retour en haut

Tous copyrights © 1981 DIC-TMS-FR3 / Saban. Le contenu de ce site est régit par le code de la propriété intellectuelle