Ze site cliquez sur le logo pour revenir au sommaire des coulisses de la série

 

 

---

Animeland n° 32
Thierry BOURDON

Portrait de voix

Thierry BOURDON fait partie de ces voix du doublage que l'on retrouve le plus dans les grandes séries diffusées en France : de Terry (Candy), en passant par Ramis (Albator), Serge (Jeanne et Serge), Théo (La batte de la victoire), D'Artagnan (Sous le signe des mousquetaires), C-17 (DBZ) et même quelques Disney.
On peut l'entendre également dans de nombreuses séries comme La petite maison dans la prairie ou encore Arnold et Willy.

---

Animeland : Thierry Bourdon, bonjour ! Comment êtes vous devenu comédien ?

Thierry BOURDONThierry BOURDON : Au départ j'étais plutôt musicien. J'ai commencé dans une chorale avec laquelle j'ai enregistré quelques disques. Puis je suis rentré à l'Ecole du Spectacle où les metteurs en scène venaient chercher des enfants pour des films ou des dramatiques (pièces jouées pour la télévision). C'est là que j'ai commencé un peu à tourner tout en continuant mes études. A 14 ans, je tournais des dramatiques. Ce n'est que vers 17 ans que j'ai commencé à faire un peu de doublage. Puis c'est allé en progressant car dans ce créneau d'âge, il n'y avait pas beaucoup de gens. J'ai continué à tourner et à jouer un peu au théâtre (Le mariage de Figaro avec Dominique PATUREL).

AL : Votre premier doublage en dessin animé, c'était Candy ?

TB : Oui avec Amélie MORIN.

AL : Quelle est la principale différence entre les doublages de l'époque de Candy ou d'Albator, et ceux d'aujourd'hui ?

TB : Le rythme de travail car on va très vite maintenant. La technique a aussi beaucoup évolué : ça va faire un peu"vieux vétéran" mais quand j'ai commencé le doublage, il y a environ 20 ans, chaque scène que nous devions doubler était un morceau de pellicule en boucle. On ne pouvait pas revenir en arrière et il fallait quasiment l'enregistrer d'un coup, alors que maintenant, on peut remonter ou replacer une phrase comme on veut. On y passait beaucoup plus de temps mais au moins, on pouvait voir la scène et la jouer plusieurs fois. Maintenant, le comédien doit être bon du premier coup et cela demande beaucoup plus de concentration

AL : Exercez-vous d'autres activités que le doublage ?

TB : Pour tout vous dire, j'ai beaucoup tourné jusqu'à l'âge de 25 ans. Puis le doublage prenant énormément d'importance dans mon activité, j'ai vraiment moins cherché à tourner ou faire du théâtre car il faut du temps et de la disponibilité pour en faire les démarches. De plus, quand vous êtes sur des séries, vous ne pouvez pas vous absenter d'un coup aussi facilement pour faire un tournage. Je fais d'autres choses pour mon plaisir, mais j'aime beaucoup faire du doublage d'autant que j'ai eu la chance de faire bon nombre de 35 mm, dont certains étaient de très bons films comme Birdy d'Alan PARKER, les Choix de Sophie, Lady Hawk ou Wargames ...

AL : Parmi tous les doublages que vous avez fait, y en a-t-il un qui vous a laissé un souvenir particulier ?

TB : Je garde un bon souvenir d'Arnold et Willy avec Jackie BERGER et Philippe DUMAS car ce sont des gens que j'aime beaucoup. En dessin animé, je me suis bien amusé sur Mes tendres années. Il faut savoir que pour faire ce dessin animé, nous avions une cadence d'enfer (à l'époque, il y avait beaucoup de DA à doubler). On m'a laissé faire un peu ce que je voulais et j'étais très content. Le personnage de Sonny était complètement allumé, il avait peur des filles, et j'en ai beaucoup rajouté. L'ambiance était si bonne que nous avons même organisé un dîner avec tous les comédiens à la fin de la série.
J'ai aussi une anecdote amusante concernant Birdy. Des jeunes avaient une subvention pour faire un petit court-métrage dans La course autour du monde, une émission télé. Un lauréat de ce concours avait fait un reportage sur les oiseaux. Il avait vu Birdy au cinéma et il m'a téléphoné pour me demander de faire le commentaire de son court-métrage car il avait adoré le film. J'ai trouvé sa démarche émouvante et vraiment sympa

AL : Préférez-vous doubler des séries live ou des dessins animés ?

TB : La particularité du DA, c'est qu'il est statique, et c'est vous qui allez le rendre vivant avec votre choix. Il faut donc y mettre beaucoup d'énergie. On s'y défoule, ça permet de s'éclater mais il faut vraiment y aller ! Sinon, le plus important pour moi, c'est l'ambiance qui règne sur le plateau. A partir du moment où vous êtes avec des gens sympas, c'est le principal. En ce moment, je dois vous avouer que je double les feux de l'amour. Ça peut vous paraître ridicule mais j'aime bien faire ça ! Et puis ça fait partie du métier ...
L'avantage du doublage c'est qu'on rencontre des gens, on travaille avec eux pas mal de temps mais pour des durées suffisamment courtes pour être content de se revoir ou de se dire au revoir et se retrouver plus tard. Il n'y a pas un phénomène d'usure ou de lassitude qui peut se produire dans d'autres types de travail.

AL : Quels rôles préférez-vous ?

TB : Je préfère des trucs drôles mais malheureusement on m'a souvent donné plutôt des rôles tristes où je passais mon temps à faire des enfants leucémiques; atteints de maladies très graves et complètement désespérés ! Heureusement, les enfants pour moi c'est fini. A présent, je doubles les adultes.

AL : Avez-vous un lien de parenté avec Didier Bourdon des "Inconnus" ?

TB : Non, aucun ! On me demande souvent mais il n'y a pas de mal de Bourdon dans le monde du spectacle.

AL : Quels sont vos projets ?

TB : Ce qui me plairait, ce serait de refaire du doublage chanté comme j'en ai fait un il y a quelques années. Je doublais un petit ours dans une série américaine intitulée Zoubilizou, avec Henri SALVADOR. C'est dommage car ce genre de doublage est généralement plutôt confié à des choristes qu'à des comédiens.

Voxographie

Noumaïos Ulysse 31
Ramis Albator
Tadashi Albator 84
Thierry La bataille des planètes
Terry Candy
C-17 Dragon Ball Z
Tom-Tom Flo et les Robinsons suisses
Tetsurô Galaxie express 1999
Edward jeune Gwendoline
Serge, M. Mitamura Jeanne et Serge
Hajim Johnny Quest
Alain Lady Oscar
Sonny Mes tendres années
Hanza Ninja Scroll
Saga, Aphrodite Saint Seiya - Abel
D'Artagnan Sous le signe des mousquetaires
Théo, Kim Théo ou la batte de la victoire
Taram Taram et le chaudron magique
Ben Tom Sawyer
Les jumeaux But pour Rudy

---

A participé à : Tommy et Magali, Rémi sans famille

AL : Et vos loisirs ?

TB : Je vis à la compagne car j'aime bien être dans la nature. J'ai 2 jeunes chiens qui font plein de bêtises. Sinon, je fais depuis très longtemps, beaucoup de musique baroque (je jouais du clavecin, j'ai eu un prix de conservatoire).

AL : Merci beaucoup

Interview réalisé par Olivier et Pascal
Ces informations sont issues de l'excellentissime mensuel Animeland n° 32 - Mai 1997

Retour en haut

Tous copyrights © 1981 DIC-TMS-FR3 / Saban. Le contenu de ce site est régit par le code de la propriété intellectuelle